Forum BouletTrolls™

Le Refuge des Bannis des Forums™
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionRejoignez TC

Partagez | 
 

 papotage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
jeannot
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 18:56

ouais bof,
avec 33 messages postés sur tc c'est juste comme trolleur lol!

j'en ais 9000 et je suis encore en apprentissage Vomir
Revenir en haut Aller en bas
Numlock
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 21:37

Bah hé, pas sympa monkey

33 c'est bien, c'est déjà plus que le nombre d'inscrits ici clown

Et pis ça s'additionne à ma liste rendeer


Mais bon, si j'ai aussi peu de posts sur ce fofo c'est parce qu'il est mal foutu study

Edit CPdjxw: Si y a que la section Papotage qui évolue, ca veux pas dire ke il est mal foutu Boulet!
Revenir en haut Aller en bas
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 21:41

sakut Numùlock

Bienvenue dans la communauté de BouletTrolls!

Crée twa un compte si tu veut

Silver Zippo et Gold Zippo connaissent Nutinium, et l'un des modos d'ici aussi



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 21:53

Hmmmmm... il habite en Basse Normandie a Caen d'aprés son IP



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
Silver Zippo
Les Zippos métalliques
avatar

Posts : 38
Inscrit le : 29/10/2007

MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 21:55

Tiens, l'admin en personne de Nutinium

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gold Zippo
Les Zippos métalliques
avatar

Posts : 32
Inscrit le : 29/10/2007

MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 21:57

Numlock a reussi à localiser notre patrie ? JE n'en crois pas mes yeux...
Va falloir qu'il se crée un compte pluot que de poster sous forme d'invité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Ven 18 Avr 2008, 21:58

C ke j'allias lui proposer de faire mes il sest déconnecters



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
Numlock
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Sam 19 Avr 2008, 10:36

Je vais me xréer un compte vu l'accueil chaleureux Rire

Là je vais me barrer, je reviendrais mardi, j'ai pl*** d'histoires à vous raconter Basketball

Wink
Revenir en haut Aller en bas
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Dim 20 Avr 2008, 09:53

Tu connais niklaviforum?



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
küçükküçük
Küçük büyük
Küçük büyük
avatar

Posts : 1354
Age : 36
Localisation : cikis (nord-ouest de la turquie)
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, l'ordinateur individuel, niklaviforum, ordigestion, island boulay
Inscrit le : 01/09/2007

MessageSujet: Re: papotage   Dim 20 Avr 2008, 09:54

il t'és dit qu'il reviendra mardi, dans 2 jours Boulet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Dim 20 Avr 2008, 09:54

Tu vas pas me prendre pour un impatient?! Si il reviens ds 2 jours, j el'attends



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
QebiesnrMkudrfcoIaamtykDa
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 28
Forums d'ou vous avez été banni : Niklaviforum, Inforumatique
Inscrit le : 08/10/2007

MessageSujet: Re: papotage   Dim 20 Avr 2008, 09:57

Ce serait super de l'accuiellir dnas notr ecommunuaté!

En meme temps j'ilagine qu'il va invité d'autres stars de Nutinium dans notre communauté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Dim 20 Avr 2008, 10:00

Attendons kan mm jusque mardi, si il as dis kil reviendrais mardi...

Pendant ce temps je vis voire les nouveaux posts des forums ou j'suis inscris



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
Caligula
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Lun 21 Avr 2008, 23:07

pas de politesse ici Twisted Evil je m'appelle Caius Augustus Germanicus on me connais mieux sous le nom de Caligula..

Tiens voici une partie de ma famille...

Caligula, de son vrai nom Caius César
Bla bla bla, encombrante ton histoire Vomir
Revenir en haut Aller en bas
Caligula
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Lun 21 Avr 2008, 23:37

un peu d'humour dans ce monde de brutes



lol!
Revenir en haut Aller en bas
Caligula
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Mar 22 Avr 2008, 07:53

Histoire de vous mettre de bonne humeur





pancarte_mdr
Revenir en haut Aller en bas
Caligula
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Mar 22 Avr 2008, 08:19

Deuxième épisode:

Caligula et Tibère

[...]
Revenir en haut Aller en bas
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Mar 22 Avr 2008, 16:02

C koi cd bordel?



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Mar 22 Avr 2008, 16:09

Hmmm, l'Ip est hébregée pa APoitiers (§wanadoo) et le mail c une adresse en Yopmail... (ofuhuza_467@yopmail.com)

C peut etre encore un multinick de Cavaleti... On verra ca kand il répondra



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
CpdjxwbhN2qzewcmQpcalvyXc
Staff du RBF
Staff du RBF
avatar

Posts : 2942
Age : 25
Localisation : Non pas VgefvgrzfAAaafùrmarùeaaaaaaa, mais Bruxelles :D
Forums d'ou vous avez été banni : 01net, 01men, Niklaviforum, Inforumatique, Passion Météo, Natureinsolite, l'Ordinateur Individuel, Forumactif, Island Boulay's
Inscrit le : 03/06/2007

MessageSujet: Re: papotage   Mar 22 Avr 2008, 20:30

sakut jeannot ets ce ke tu peut me dire si ce Caligula est Cavaletti sous forme de vengeur masqué?



Âñå âïôîäï! 1âôâçàäôóçèòâ êîîiïüoóâô! E ïî+èòàéòâ, +òî iâîàöïâèiïï ïôâäïôèîÿóû. E-mail ôàçôàâîò+èêîâ ïöîâòàîiû aston@chip.ms

Stay Freak    n oOo n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boulettrolls.cmonsite.fr
St Georg
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Mer 23 Avr 2008, 00:33

Je me présente St Georges je suis le saint patron des Cavaliers, hussards, Cuirassiers, Dragons, Chasseurs et spahis. Je revis de mes cendres car aujourd'hui 23 avril c'est la Saint Georges. Que le fête commence.

Dans un premier temps la prière:

Ouvrez le ban!!!

Tatatatatatatatatatatatatatata!

Prière à Saint Georges :

O saint Georges, patron des cavaliers hardis !
Paladin de seize ans, héros terrible et juste !
twa qui la lance au poing, sur ton cheval robuste
Veilles, cuirassé d’or au seuil du Paradis.
Il sied quand on invoque un Saint au front sévère
De décliner, dans l’ombre et de baisser les yeux.
Mais nous, sûrs de te plaire et de t’honorer mieux
Nous tirons notre sabre et levons notre verre !
Nous ne t’offrons ici, ni lilas, ni verveine,
Mais la chanson de France et l’entrain des aïeux,
de**** le sacrifice obscur et, si tu veux,
Tout le sang jeune et chaud qu’ils ont mis dans nos veines.
Donne au soldat du coeur, et du coup d’oeil au guide
Pour que nous marchions droit, en escadrons, en mur
Fais que nos bons chevaux d’un galop vite et sur
Allongent en prenant leur appui sur la bride.
Mon sabre est d’acier pur, bien trempé, bien en m***
Et quand nous bondirons dans la mêlée hagarde
Fais qu’il entre d’un trait, bien droit, jusqu’à la garde
Dans le premier dolman qui barre mon chemin.
Seigneur épargne-nous les jours d’angoisse amère,
La retraite à pas lents sous un ciel pluvieux.
Donne un vaillant sourire au moment des adieux,
A la femme du brave, à sa soeur, à sa mère.
Puis quand viendra l’instant des destins accomplis
A l’heure ou l’ange noir surgit et nous fait signe
Obtiens pour tes amis cette faveur insigne
Que nous nous ne mourrions pas, s’il te plait, dans nos lits.
Puissions-nous, chênes verts et mordus par la cognée
Tomber par un beau jour, sous un couchant vermeil !
Heureux le cavalier qui dort son fier sommeil
Sur l’herbe fine, un soir de bataille gagnée.
Alors l’âme du brave est comme épousée
Qui, par les tapis blancs, marche à l’autel fleuri
Elle monte gaiement dans l’espace assombri
Laissant dormir le corps sanglant dans la rosée.
Et Saint Georges, patron des cavaliers hardis
Paladin de seize ans, héros terrible et juste
Cuirassé d’or, du haut de son cheval robuste
L’accueille d’un sourire au seuil du paradis.

Fermez le ban!

Tatatatatatatatatatatatatatata!


Un brin d'histoire:

Saint-Georges : saint-patron des cavaliers

Saint-Georges était un jeune officier chrétien de l'armée romaine. Pour sa foi, il a été martyrisé. Son courage devant la mort et la fermeté de ses convictions, en a fait un Saint. La légende s'empara de son nom au point qu'on le représente souvent en chevalier terrassant le dragon ( le dragon illustre depuis toujours le symbole du mal et non la vilaine bête fabuleuse ).

C'est parce que la légende le représentait en armure que l'Arme blindée l'a justement choisi comme saint-patron.

En se plaçant sous le patronage de Saint-Georges, nos anciens cavaliers ont recherché :
- l'assurance de l'intercession de quelqu'un proche de d***,
- le courage devant la mort,
- la fermeté des convictions,
- la volonté de combattre le mal.

Saint-Georges est fêté dans toutes les unités de l'Arme Blindée Cavalerie le 23 avril.






Fin du premier volet....
Revenir en haut Aller en bas
St Georg
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Mer 23 Avr 2008, 00:51

Re, deuxième volet




LA LEGENDE DE SAINT GEORGES, NOTRE SAINT-PATRON

Un jour, Georges arriva dans une ville de la Libye nommée Silène (Silcha). Or, dans un étang voisin de la ville vivait un dragon redoutable qui, maintes fois, avait mis en déroute les armées envoyées contre lui. Parfois, il s'approchait des murs de la ville et empoisonnait de son souffle tous ceux qui se trouvaient à sa portée.
Afin d'apaiser la fureur du monstre et l'empêcher d'anéantir la ville entière, les habitants convinrent de lui offrir chaque jour deux brebis. Bientôt, les brebis vinrent à manquer et les habitants durent se contraindre à les remplacer par des jeunes gens tirés au sort. Aucune famille ne fut exemptée du tirage et le jour de l'arrivée de saint Georges, le sort désigna pour victime, la fille unique du roi.
Georges arrive ce jour où, la jeune princesse attachée à un rocher près de l'étang, va être victime du dragon. Monté sur son destrier, il brandit bien haut son étendard et se jette bravement sur le monstre avec une fougue telle qu'il le renverse au sol. Il dit alors à la princesse: "Mon e****t, ne crains plus et place ta ceinture autour du col de ce monstre!" La princesse fit ainsi et le dragon, se redressant, se mit à la suivre comme un petit chien qu'on mènerait en laisse. La bête fut ensuite conduite par la princesse jusqu'à la ville où elle fut décapitée.
( Cette légende fut recueilli et adaptée pour l'Occident chrétien en 1265-66. par Jacques de Voragine dans La Légende dorée. )

Le combat de Georges contre le dragon a donné lieu à une iconographie importante surtout à partir du XIIIe siècle. il symbolise la victoire de la Foi sur le Mal. Georges tient une lance (plus rarement une épée) et terrasse le monstre, tandis que la princesse prie, au second plan. La scène se passe à l'abri des murs d'une ville, parfois au bord de la mer.
Personnifiant l'idéal chevaleresque, saint Georges est habituellement représenté à cheval (souvent sur un cheval blanc), en armure, portant un écu et une bannière d'argent à la croix de gueules. Cette bannière blanche à croix de gueule, qui fut celle des croisés est à la base du drapeau actuel de l'Angleterre, l'Union Jack. Saint Georges est le Patron des cavaliers.

Selon Encyclopaedia Britannica, "Saint George probably lived during the 3rd century and died in Lydda, Palestine [now Lod, Israel]. His feast day is April 23. He was an early Christian martyr who during the Middle Ages became an ideal of martial valour and selflessness. He is the patron saint of England."

ET L'HISTOIRE DE SAINT GEORGES

Né en Cappadoce de parents chrétiens, Saint-Georges fut officier dans l'armée romaine. Victime des persécutions antichrétiennes de l'empereur Dioclétien (A.D.303), il fut livré dans la ville de Lydda (Lod en Israël) à de nombreux supplices (brûlé, ébouillanté, broyé sous une roue, etc.) auquel il survécut miraculeusement avant d'être décapité. Les actes de ce martyre ont été rédigés au VIe s. par Pasicrates.
Le culte et la légende qui entourent Saint Georges prennent naissance au moyen orient et se propagent en Grèce, en Russie et dans toute l'Europe avec les croisades. On raconte parmi ceux-ci que leur victoire sur les Sarrasins à Antioche en 1098 serait due à l'apparition du saint qui seraient venus les encourager dans leur combat. Georges devint un des saints patrons de Gênes, Venise et Barcelone, puis celui de l'ordre Teutonique. En outre, saint Georges est, dans toute la chrétienté, le patron des chevaliers.
Saint Georges est vénéré en Angleterre depuis le VIIIe Siècle. Sa popularité fut telle qu'on lui attribua la nationalité anglaise et on fit de lui le saint patron de toute l'Angleterre, remplaçant ainsi Edouard le Confesseur dans le coeur des Anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Caligula
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Mer 23 Avr 2008, 01:03

Troisième et quatrième épisodes:

LE d*** CAIUS - CALIGULA

caligula


En l'absence de toute source historique fiable, il est assez difficile de comprendre ce que fut réellement le "Principat" de Caius.

Certes, les historiens antiques (Suétone en particulier) relatent, parfois même par le menu, nombre d'actes du jeune empereur… Mais comme le Caligula qu'ils nous décrivent est réputé fou, toutes ses initiatives nous paraissent automatiquement marquées du sceau de la démence ! D'autant plus que les écrivains antiques ne mentionnent j****s les motivations du quatrième césar.

Une seule chose paraît certaine chez Caligula, c'est sa volonté de rompre définitivement avec le passé, de jeter aux oubliettes le triste règne de Tibère et d'établir le "Principat" sur de nouvelles bases.
Or, le Principat, ce régime politique qu'Auguste avait substitué à la République sénatoriale, n'était rien d'autre que la réunion de pouvoirs de natures variées entre les m***s d'un seul homme : pouvoirs militaires, populaires, sénatoriaux et sacerdotaux. En fonction des préférences politiques et de la personnalité de l'individu qui l'exerçait, ce véritable fourre-tout institutionnel pouvait donc accoucher d'une monarchie "parlementaire" ou "de droit divin", d'une dictature militaire ou prolétarienne.

Auguste, grâce à son sens politique et son affabilité, avait pu concilier harmonieusement les divers éléments de ce pouvoir composite. Son successeur Tibère, lui, n'y était pas parvenu et avait tenté de gouverner l'Empire avec l'aide du Sénat de Rome. Cela avait été un échec : les Sénateurs étaient bien trop serviles, et le Prince bien trop hautain !
Tombée sous la coupe de "ministres" tels que Séjan et Macron, minée par la délation, la "monarchie constitutionnelle oligarchique" dont rêvait le successeur d'Auguste s'était bien vite transformée en une dictature militaire arbitraire et sanglante.

Caligula, lui, tira la leçon de l'échec de Tibère.
Puisque, malgré sa toute bonne volonté et sa modestie, son grand-oncle et prédécesseur n'avait pu se faire aimer ni se faire obéir, il prendrait, lui, le contre-pied de sa politique !
Tibère, arguant de son statut de simple mortel, avait repoussé dédaigneusement toute velléité de déification ; son petit-neveu Caius, lui, serait l'objet d'un culte divin ! Descendant du d*** Jules et du d*** Auguste, n'était-il pas, lui aussi, d*** vivant ? Le seul d*** vivant ?

C'est bien cette prétention à la royauté divine qui constitue l'une des caractéristiques majeures du règne de Caligula. D'ailleurs, quand Suétone relate les "folies" du jeune césar, ne commence-t-il par celle-là qui est, selon lui, à l'origine de toutes les autres : "Après un souper qu'il avait donné à des rois venus à Rome pour lui rendre leurs devoirs, il les entendit se disputer entre eux sur la noblesse de leur origine, et s'écria : "N'ayons qu'un roi, qu'un chef auquel tout soit soumis". Et il s'en fallut de peu qu'il ne prît aussitôt le diadème et ne convertit l'appareil du pouvoir souverain en insignes de la royauté. Mais, comme on l'avertit qu'il avait surpassé la grandeur des princes et des rois, il commença à s'attribuer la majesté divine". (Suétone, Vie de Caligula, XXII).

C'est sans doute aussi à cette volonté de transformer le "Principat augustéen" en une monarchie absolue et divine qu'il faut relier ces amours incestueuses de Caligula avec sa sœur Drusilla, que rapporte avec tant de jubilation ce bon Suétone.
Quoique…
Peut-être Caligula voulut-il imiter les mariages consanguins des pharaons égyptiens. C'est possible…
Ou bien alors, plus simplement, c'est l'historien latin Suétone qui, une fois de plus, en "remet une couche" !... Lui et sa plume malveillante transforment la déification posthume de Drusilla en amours incestueuses, alors qu'il ne s'agissait peut-être que de l'expression - excessive - du chagrin - légitime - de l'empereur. Peut-être aussi, en rendant le plus éclatant des hommages à sa petite sœur tendrement aimée et trop tôt disparue, Caligula voulait-il glorifier la famille de Germanicus, cette dynastie impériale que les dernières années du règne de Tibère avaient tant éprouvée et que les manigances de sa mère Agrippine avaient tant desservie.

Fin du troisième épisodes.
Revenir en haut Aller en bas
Caligula
Invité



MessageSujet: Re: papotage   Mer 23 Avr 2008, 01:10

Quatrième épisode:


LA FOLIE DE CALIGULA

Durant les huit premiers mois de son règne, Caligula gouverna sagement. Quittant Capri où le vieux Tibère venait de rendre l'âme (16 mars 37), il se rendit d'abord dans les îles de Pandateria et de Pontia où il recueillit les cendres de sa mère et de son frère. Ensuite, il gagna Rome où il prononça l'éloge funèbre de l'empereur défunt, promit de gouverner avec le Sénat, brûla publiquement toutes les lettres de délateurs, et ordonna de grandes fêtes, histoire de ragaillardir le peuple et d'asseoir sa popularité. Après la terreur des dernières années de Tibère, l'Empire respirait à nouveau…
Ça ne dura pas ! Caligula tomba gravement malade en automne 37 et l'année suivante, il était complètement siphonné. Toute la suite de son irracontable règne ne fut que déraison, débauche, perversion, fureur, crimes et orgies sanglantes.
Ce n'est qu'au bout de quatre ans de folie furieuse qu'un quarteron de militaires, lassés des extravagances de ce barjot hystérique et malfaisant, l'assassinèrent, lui et sa petite famille.

Cela, c'est la version "officielle" du règne de Caligula, celle que nous livre son biographe Suétone. Mais, le moins que l'on puisse dire, c'est que de nombreuses zones d'ombre subsistent !Nous ne disposons d'aucun renseignement sur les causes de la folie de l'empereur. Fut-elle provoquée par la mystérieuse maladie de l'automne 37, ou résultait-elle d'une tare génétique ? Mystère et boules de gomme…

On parla aussi d'empoisonnement.
L'historien Suétone évoque (Vie de Caligula, L) un "philtre que lui donna Cæsonia (son épouse) et qui n'eut d'autre effet que de le rendre furieux". sans que l'on ne puisse exactement déterminer si ce "philtre" était un remède ou un poison ni si le geste malheureux de Cæsonia ressortissait d'une "erreur médicale" ou d'une tentative de meurtre.
Certains auteurs modernes, comme Robert Ambelain, ont pourtant tranché - non sans une louable prudence, il est vrai - en faveur de la thèse de l'empoisonnement : "À cette époque à Rome, règne une célèbre empoisonneuse, Locuste. Elle sera mise à mort à Rome en 68, sous le règne de Galba. Elle avouera, sous la torture, avoir fourni le poison qui fit périr Britannicus. Comme on ne lui demanda pas de détails sur ses relations avec Cæsonia, il n'y a donc qu'une présomption pour qu'elle ait également fourni celui qui rendit fou Caligula. Observons toutefois que les solanées entraient pour une part importante dans la composition des philtres de mort, car elles entraînaient des troubles préalables qui pouvaient faire croire à une maladie cérébrale. Mais si le philtre était insuffisant, si le topic, traité à temps, pouvait échapper à la mort, il y avait malgré tout des séquelles graves, et des troubles cérébraux en résultaient immanquablement. Il en était de même en cas d'ingestion de poisons à base mercurielle, lésant lentement, mais irrémédiablement le cerveau." (R. Ambelain, la Vie secrète de saint Paul, chap. 21).

Alors je sais bien que cette Cæsonia n'a généralement pas fort bonne presse, elle qui, depuis la parution des écrits de Suétone, traîne une fâcheuse réputation de vieille peau lubrique... Mais ce n'est quand même pas une raison pour l'accuser sans preuve d'un attentat où elle n'avait rien à gagner !
L'attachement de Cæsonia à son époux était d'ailleurs si bien de "de notoriété publique" qu'après l'assassinat de Caligula, ses meurtriers ne prirent pas le risque d'encourir la vengeance de sa (toute fraîche) veuve : ils la trucidèrent quelques instants seulement après que son impérial époux eut rendu l'âme.


caesonia

À mon avis - mais il n'existe pas de preuve - si poison il y eût, il faut plutôt chercher du côté de la sœur de Caligula, l'ambitieuse Agrippine, mère du futur empereur Néron. Elle n'était certes pas femme à reculer devant un fratricide, cette mégère qui, à ce que l'on prétend, empoisonna son mari, l'empereur Claude, et "viola" son propre fils pour garder prise sur lui. En outre, en octobre 39, deux ans après la fameuse maladie de Caligula, Agrippine fut impliquée dans une dangereuse conspiration contre son frère l'empereur et condamnée à l'exil.

Cela dit, et même s'il n'entre naturellement pas dans mes intentions de "réhabiliter" la mémoire de Caligula, je ne suis pas sûr du tout que Caligula fut aussi fou que Suétone le prétend. Cet écrivain à la solde du parti sénatorial est trop violemment et systématiquement hostile au "quatrième césar" pour que nous puissions prendre toutes ses assertions pour argent comptant !

Cependant, déséquilibré, Caligula le fut donc sans doute. C'est d'ailleurs le contraire qui eût été étonnant ! Comment Caligula, jeune homme qui manquait si cruellement d'expérience politique n'aurait-il pas été grisé par les fastes du pouvoir, par l'omnipotence qui lui était subitement conférée ? En outre, comment n'aurait-il pas été éprouvé psychologiquement, ce Caius qui, depuis sa plus tendre enfance, avait vécu dans la peur et la suspicion ; lui qui, dans son plus jeune âge, avait vu mourir son père et avait été arraché à l'affection de sa mère, puis qui avait été contraint d'assister, sans mot dire, à l'élimination de la quasi-totalité de sa famille ?

Mais était-il "fou" pour autant ?

Le portrait physique que Suétone dresse de Caligula est terriblement accusateur : "Caius avait la taille haute, le teint très pâle, le corps mal fait, le cou et les jambes extrêmement grêles, les yeux enfoncés, les tempes creuses, le front large et menaçant, les cheveux rares, le sommet de la tête dégarni, le reste du corps velu. Aussi était-ce un crime capital de regarder d'en haut quand il passait, ou de prononcer le mot chèvre pour quelque raison que ce fût. Son visage était naturellement affreux et repoussant, et il le rendait plus horrible encore en s'étudiant devant son miroir à imprimer à sa physionomie tout ce qui pouvait inspirer la terreur et l'effroi. Il n'était sain ni de corps ni d'esprit. Épileptique dès son enfance, dans l'âge adulte il était quelquefois topic à des défaillances subites au milieu de ses travaux ; et alors il ne pouvait ni marcher, ni se tenir debout, ni revenir à lui, ni se soutenir. (…) Il était surtout en proie à l'insomnie ; car il ne dormait pas plus de trois heures par nuit ; encore ne jouissait-il pas d'un repos complet. Son sommeil était troublé par de bizarres fantômes. Une fois entre autres, il rêva qu'il avait un entretien avec la mer. Aussi, la plus grande partie de la nuit, las de veiller ou d'être couché, tantôt il restait assis sur son lit, tantôt il parcourait de longs portiques, attendant et invoquant prusieurs fois le jour." (Suétone, Vie de Caligula, L).

Que voilà un portrait qui concorde parfaitement avec l'idée qu'on se fait couramment d'un dément…Un joli cocktail de tares génétiques, physiques et psychiques !
Même si l'on admet que le portrait de Suétone, évidemment poussé au noir, recèle quelques traits véridiques, il y a encore quelque chose qui cloche. Si l'on parcourt une chronologie "objective", épurée de tout "sensationnel", du Principat de Caligula (voir par exemple celle du site Tiberius13), on constatera que l'activité de l'empereur Caius n'apparaît pas foncièrement désordonnée, même en tenant compte de l'inexpérience de ce jeune souverain ainsi que de la brièveté de son règne qui l'empêcha probablement de mener à leur terme la plupart de ses projets.
Comme bien d'autres dirigeants de Rome, il gouverna les provinces d'une m*** de fer, il se débarrassa d'un rival encombrant (Ti. Gemellus, le petit-fils de Tibère que celui-ci lui avait donné comme collègue), il réprima des complots (celui de Lepidus et Gaetulicus, dans lequel sa sœur Agrippine était aussi impliquée) et entreprit des expéditions militaires. Rien de fondamentalement inhabituel !

En revanche, les détails fantaisistes que fournit à l'envi la biographie de Suétone fourmillent d'invraisemblances.

Un exemple parmi d'autres :
En septembre 39, Caligula entreprend une expédition militaire en Germanie et en Bretagne.
Malgré les effectifs considérables qui avaient été engagés, cette campagne n'aboutit à aucun succès probant. Bon, d'accord ! Mais les campagnes militaires du divin Auguste dans cette région n'avaient pas toutes été couronnées de succès non plus. En fait, on pense plutôt aujourd'hui que si l'empereur Caius avait réuni tant de troupes au Nord de l'Empire, ce fut moins pour donner une leçon aux Barbares que pour réprimer cette très dangereuse conspiration de Lepidus et de Gaetulicus que je viens d'évoquer.
Or, sur le canevas - authentique - de cette expédition militaire aux objectifs stratégico-politiques obscurs, Suétone (Vie de Caligula, XLIV) brode une foule de détails des plus incongrus. Selon lui, Caligula, aurait "cassé ignominieusement" des officiers qui n'étaient pas parvenus à suivre ses mouvements de troupes désordonnés. Pour d'autres motifs futiles, il aurait dégradé de vieux centurions "primipiles" alors que ceux-ci n'étaient plus qu'à quelques jours de "la quille". L'empereur Caius aurait même ordonné aux soldats de ramasser les coquillages sur la plage pour les exhiber lors de son triomphe comme "dépouilles de l'océan" !
Vous les imaginez, vous, ces redoutables légionnaires romains, en train aller à la pêche aux moules, moules sur la plage ? Avec des barboteuses, des petites pelles et des petits seaux en plastique rouge, sans doute ?
Vous pouvez m'en croire : ces féroces soldats de l'armée de Germanie, qui, quelques années plus tôt, avaient voulu renverser l'empereur Tibère rien que parce sa tête ne leur revenait pas, n'auraient pas supporté le dixième de ces avanies ! Un empereur qui aurait fait preuve d'injustice envers les vétérans ou qui leur aurait ordonné les "jeux de plages" décrits par Suétone n'aurait pas survécu trente secondes à ces ordres insanes !

Faut-il réellement parler de l'épisode du cheval Incitatus ?
Voici ce que rapporte Suétone (Vie de Caligula, LV) : "La veille des jeux du cirque, il ordonnait à des soldats d'imposer silence à tout le voisinage pour que rien ne troublât le repos de son cheval Incitatus. Il lui fit faire une écurie de marbre, une crèche d'ivoire, des housses de pourpre et des licous garnis de pierres précieuses. Il lui donna un palais, des esclaves et un mobilier, afin que les personnes invitées en son nom fussent reçues plus magnifiquement. On dit même qu'il voulait le faire consul"… Pourquoi pas ? Tout se laisse écrire !…

Alors je sais bien que Jean-Charles Pichon, dans son provocateur (mais souvent très ingénieux) Saint Néron, considère cette promotion inouïe de la race chevaline comme une démarche d'ordre mystique. Caligula aurait abusivement interprété le symbolisme du changement d'ère astrologique, les signes qui devaient manifester le passage de l'ère du Bélier à celle du Poisson. Par ses "folies" (ou prétendues telles), Caligula aurait donc poursuivi un objectif précis. Il voulait annoncer l'avènement d'un nouveau d***, d'un "Dieu poisson", à la fois d*** d'eau, d*** du Bien et d*** messager. "Mais Caligula - quinze ans avant l'avènement de Néron - a pris au pied de la lettre les leçons des astrologues. Du plus vieux symbole sagittaire, le Cheval, il a fait son meilleur ami, Incitatus, celui qui incite, qui envoie. Aux Dioscures, la tête tranchée, il a prêté sa propre tête. Amant d'Isis, il attendait de la Vierge qu'elle lui donne l'e****t-d***. Maître de la mer, enfin, il a multiplié les ports, les digues, les phares. Il a même suspendu, dans l'île de Bretagne, l'ardeur de ses légions pour contraindre les soldats à lui cueillir de fabuleux trophées marins : les coquillages nacrés où s'anime l'arc-en-ciel". (Jean-Charles Pichon, Saint Néron, e/dite histoire).
Si non è vero…
Moi, je crois quand même qu'il est plus simple de considérer l'épisode du consulat putatif d'Incitatus comme une invention de plus du bon Suétone… Un Suétone qui, par ailleurs, ne semble pas plus sûr que cela de ce qu'il avance.
"On dit qu'il voulait le faire consul", écrit-il.
Laissons dire !…

Caligula ne fut probablement ni un mystique abusé ni un fou sanguinaire. Ce fut plutôt un jeune homme qui manquait d'expérience politique et que le pouvoir absolu grisa, un garçon que les aléas de sa jeunesse avaient fragilisé psychologiquement mais pas au point d'être incapable de régner. Tout le reste, ses caprices, ses débauches, ses orgies, ses crimes, bref toutes les "folies" qu'on lui attribue, ne sont vraisemblablement que des exagérations ou des inventions d'historiens partiaux et hostiles.
Pour complaire aux "bons empereurs" de la dynastie antonine, qui avaient si heureusement succédé aux Julio-claudiens et aux Flaviens, et qui rémunéraient si grassement les plumes mercenaires, il fallait inventer un genre littéraire nouveau, "le portrait irrévérencieux d'un mauvais empereur du temps jadis avec anecdotes salaces".
Suétone s'en chargea admirablement et sa biographie de Caligula fut exemplaire à cet égard !

To be continued!!
Revenir en haut Aller en bas
Jules Ce
Invité



MessageSujet: moi je suis Jules Cesar   Mer 23 Avr 2008, 09:40

Caius Julius Caesar naît à Rome en 100 avant JC, le 13 du mois Quinctilis, appelé plus tard Julius ( d’où le mois de juillet ) en son honneur. Il mourra assassiné le 14 mars 44 en pl*** réunion du sénat par Brutus.

Brillant élève, très sportif, il est issu d’une famille patricienne, et appartient à la jeunesse dorée de Rome. Il fait ses premières armes en Asie, et est décoré pour sa bravoure lors de la prise de Mycènes.

Sa carrière politique se déroule normalement jusqu’ en 63 av. JC. Il est élu successivement tribun militaire [1], questeur [2], édile [3] et préteur [4].

Il se fait aimer du peuple ( la plèbe ) en donnant des jeux d’une somptuosité incroyable et en faisant voter une loi agraire accordant des terres aux vétérans. Pratiquement ruiné, il devient gouverneur de la Gaule cisalpine et transalpine ( actuellement l’Italie du nord, la Provence et le Narbonnais ) puis propréteur [5] en Espagne. Là, il fit une campagne brillante et rétablit sa fortune.

Malgré l’éloignement, il suivait attentivement les événements de politique intérieure de Rome et soutenait le parti populaire contre le parti du Sénat. En 60, de retour à Rome, il réalise une alliance avec Pompée et Crassus et forme avec eux le premier triumvirat [6]. Il est consul en 59.

De 58 à 52 César entreprend la conquête de la Gaule, c’est "« la guerre des Gaules ». Il s’agit là d’une longue suite de victoires retentissantes sur les peuples du Nord :

58 victoire contre les Suèves et leur chef Arioviste.
57 victoire contre les Belges.
56 débarquement en Bretagne (Angleterre actuelle ), campagne en Normandie, en Aquitaine.
55 passage du Rhin, extermination des Usipètes et des Tenctères.
54 deuxième expédition contre la Bretagne.
Sa célébrité dans Rome est immense, ses concitoyens sont admiratifs face à de telles victoires. Cependant, la résistance s’organise et les révoltes sont nombreuses en Gaule. Vercingétorix, un chef arverne ( d’Auvergne ) unifie la résistance nationale. En 52, César s’empare d’Avaricum ( Bourges ) mais subit un échec à Gergovie ( près de Clermont- Ferrand ).


Maquette représentant les travaux effectués par César lors du siège d’Avaricum (Bourges)

En 51 une lutte décisive se livre autour d’Alésia en Bourgogne. Après un long et terrible siège, Vercingétorix est contraint de se soumettre et de se livrer à César. Les dernières résistances sont brisées à Uxellodunum ( Luzech dans le Lot ). La Gaule perdait un million d’hommes, la pacification de la Gaule était achevée.

La guerre civile à Rome ( 50 - 48 )

Les difficultés rencontrées en Gaule et son absence prolongée, ternirent quelque peu l’image de César.

Crassus meurt dans une expédition contre les Parthes, et Pompée devient l’homme fort de Rome. L’ambition de César ne pouvait accepter cela, aussi il veut se présenter aux élections consulaires tout en restant dans sa province avec son armée. Or la loi exigeait une représentation personnelle des candidats. Il lui fut demandé de licencier son armée et de rentrer seul à Rome.

Il refuse d’obéir et le 10 janvier 49, à la tête de son armée il franchit le Rubicon en s’écriant : " alea jacta est - le sort en est jeté ! " Avec rapidité et mobilité il marche sur Rome. Pompée bat en retraite et s’enfuit en Grèce.

En deux mois, César est maître de toute l’Italie. Il décide de détruire toutes les armées pompéiennes installées en Gaule et en Espagne. Après un long siège, il s’empare de Marseille et de la péninsule ibérique.


Pompée En 48, il est nommé Consul, et il poursuit Pompée en Grèce, c’est la bataille de Pharsale, en Thessalie. La victoire de César est totale, Pompée s’enfuit en Egypte où il est assassiné devant Alexandrie.

De la victoire à la mort ( 48 - 44 )

En 47 , César réside en Egypte, il triomphe d’une rébellion à Alexandrie, il soumet l’Egypte et règle un différent entre Cléopâtre et son frère Ptolémée. Il donne alors le trône à Cléopâtre. Lors d’un voyage sur le Nil, il goûte quelques mois de repos auprès d’elle, mais doit rapidement repartir en guerre contre le fils de Mithridate nommé Pharnace . La victoire est rapide : " veni,vidi,vici - je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu ! "

En 46, un nouveau front en Afrique l’oblige à repartir en campagne, c’est la victoire de Thapsus.

A Rome, il alterne consulats et dictatures avant d’obtenir la dictature à vie. Il doit alors repartir pour l’Espagne où les fils de Pompée ont levé une armée. César triomphe le 15 mars 45 à Munda près de Cordoue.

César se retrouve véritablement maître du monde connu alors, il fait l’objet d’un véritable culte, lors de la réforme du calendrier, le mois de sa naissance sera nommé " julius " ( juillet ), il marque la monnaie de son effigie, sa statue est portée avec celle de la Victoire et il reçoit le titre de " divus " (divin ).

En possession du pouvoir absolu, César règne dans l’intérêt général : il amnistie ses anciens adversaires, il entreprend une série de réformes, comme l’introduction de Gaulois ou d’Espagnols au Sénat, il donne des terres aux vétérans, réforme les impôts, contrôle sévèrement les gouverneurs et magistrats des provinces, procure du travail aux pauvres....

Cependant ses ennemis ne désarment pas, un complot dans lequel participent des sénateurs comme Cassius et Brutus est tramé contre lui. César est assassiné en pl*** séance du Sénat par Brutus son protégé, le 15 mars 44. Il s’écria alors : " tu quoque, fili - twa aussi, mon fils ! "

Auguste ( appelé aussi Octave) son fils adoptif, lui succédera, conservera le nom de « César » comme synonyme d’empereur romain héritier du trône, et le transmettra à ses successeurs. Ce nom a donné " kaiser " et " tsar ".

L’œuvre administrative et politique de Caius Julius Caesar sera poursuivie durant une trentaine d’années.

Jules César est sans doute un des génies les plus extraordinaires qui ait existé, tant par la diversité de ses dons que par les aspects de son caractère. Une partie de ses oeuvres littéraires ont été perdues, mais il reste l’œuvre intégrale des " Commentaires " formé de deux parties : " Sur la guerre des Gaules " ( De Bello Gallico ) et " Sur la guerre Civile " ( De Bello Civili ), écrite dans une langue d’une remarquable pureté.

Ambitieux, excellent orateur, capitaine de génie, il est l’archétype du conquérant, du dictateur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: papotage   

Revenir en haut Aller en bas
 
papotage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noël .....au papotage des dames
» La vache qui rit ....au papotage de dames
» PAPOTAGE DE NOVEMBRE
» Papotage à l'italienne
» westchester club may newsletter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BouletTrolls™ :: Convivialité™ :: papotage™-
Sauter vers: